Session d’étude

Le concept

mons_2014_hd

La session d’étude annuelle de la Conférence Olivaint est le point d’orgue de chaque année académique. Le but de cette session est de permettre aux membres-étudiants d’analyser en détail un pays ou une problématique particulière ( ex: ‘ Corée ‘2015 , 40 ans pour franchir le pas du sous développement à la puissance économique  mondiale ,  les ‘pays baltes ‘ 2016, à la frontière est de l’Europe, et le voisinage de la Russie   ) par le biais de rencontres et de visites à l’étranger. La session a traditionnellement lieu sous le haut patronage du SPF Affaires étrangères .

La préparation de la session

Au début de chaque année académique, le conseil d’administration choisit, après consultation des membres-étudiants, une destination présentant une actualité particulière. Chaque membre-étudiant choisit ensuite un thème de recherche et prépare un dossier d’étude préliminaire à partir des informations disponibles en Belgique. Cette étude préliminaire fait l’objet d’une présentation lors de la dernière réunion thématique de l’année. Le programme des visites et rencontres dans le pays choisi est arrêté au cours de l’année en collaboration avec le Conseil d’Administration et en contact avec l’Ambassade de Belgique dans le pays de destination, s’il en existe une, et/ou avec l’Ambassade du pays de destination à Bruxelles. Le soutien actif des Affaires étrangères belges ou de l’Ambassade du pays de destination à Bruxelles permet chaque année d’organiser un programme sur mesure composé de rencontres avec des personnalités de premier plan.

La session

La session, d’une durée de deux à trois semaines, a lieu habituellement au mois de juillet. Des rencontres avec des hommes politiques locaux, des visites d’entreprises, des échanges avec la population locale, et particulièrement des étudiants, sont prévus, au cours desquels chaque membre-étudiant pourra enrichir sa recherche et vérifier de façon critique si l’information préalablement recueillie correspond à la réalité. Des activités sociales et culturelles sont également organisées.

Le rapport

Au retour, les membres-étudiants complètent leur étude et rédigent une contribution thématique individuelle. Les différentes contributions sont relues par des membres du conseil d’administration, corrigées si besoin et ensuite publiées dans le rapport de session. Ce rapport est déposé à la Bibliothèque royale de Belgique et est mis à la disposition de tout intéressé, sur demande à info@olivaint.be et par le biais de ce site :

Destination des sessions d’étude:

Port-Cros (1957), Israël (1958), Maroc (1959), Sicile (1960), Sénégal (1961), Berlin-ouest (1962), Israël (1963), Mexique (1964) , Tunisie (1965), Côte d’Ivoire (1966), Venezuela (1967), Iran (1968), Québec (1969), Algérie (1970), Gabon (1971), Chili (1972), Thaïlande (1973), Tanzanie (1974), Costa Rica (1975), Malaisie (1976), Cameroun (1977), Pérou (1978), Indonésie (1979), Zaïre (1980), Paris (1981), Égypte (1982), Espagne (1984), le projet ESPRIT (European Strategic Program for Research and Development in Information Technologies) en Europe (1987), Chine et Hong-Kong (1988),  Togo (1989), Bolivie (1990), Tchécoslovaquie (1991), Jordanie (1992), Japon (1993), Biélorussie (1994), Maroc (1995), États-Unis (1996), Pologne (1997), Avenir et défis de l’Union Européenne (1999), Cuba (2000), Slovénie (2001), Grèce (2002), Irlande (2003), Hongrie (2004), Turquie (2005), Chili (2006), Russie (2007), New York/Washington: la gouvernance mondiale (2008), Rome : Vatican/Italie/FAO (2009), Arménie & Haut-Karabagh (2010), Canada (2011), Allemagne (2012), Burundi & Rwanda (2013), Mons (2014), Corée du Sud (2015), Pays baltes (2016).